Coronavirus à Marseille : « C’est mieux de ne pas confiner, on va rendre tout le monde fou » , estime Didier Raoul

  • timer< 1 min
  • today2021-01-28 22:15
  • create2021-01-28 19:01
  • personM.Cei.
  • link20minutes.fr

Invité de Radio Classique en partenariat avec le Figaro, le directeur de l’IHU Didier Raoult s’est farouchement opposé à un éventuel reconfinement  de la France pour lutter contre le coronavirus. « Il faut regarder les données, demande Didier Raoult. Il n’y a pas de synchronisation entre les décisions sociales et l’évolution de l’épidémie. Donc on ne peut pas dire que ça joue le moindre rôle. Point final. »

Et de s’inquiéter : « C’est mieux de ne pas confiner, on va rendre tout le monde fou ! Il faut revenir sur terre. Depuis un an, on a les courbes. Il n’y a pas d’évidence que les mesures sociales qui ont été prises pour contrôler cette épidémie aient contrôlé quoi que ce soit. Donc il faut laisser les gens vivre et il faut soigner ! »

JusticeCoronavirus : Un médecin nantais condamné pour avoir passé des appels malveillants à Didier Raoult

JusticeCoronavirus à Marseille : Karine Lacombe visée par une information judiciaire pour diffamation envers Didier Raoult


PRINCIPE DE PRÉCAUTION : DEUX POIDS, DEUX MESURES AVEC KARINE LACOMBE

PRINCIPE DE PRÉCAUTION : DEUX POIDS, DEUX MESURES AVEC KARINE LACOMBE. Karine Lacombe déclare que ne pas nuire est un principe éthique en médecine extrêmement important. Mais entre les traitements et les vaccins, elle semble avoir choisi ! Cette chercheuse et infectiologue française, cheffe de service des maladies infectieuses à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, a jugé que les risques concernant l’utilisation de hydroxychloroquine étaient plus importants que les bénéfices et qu’il valait mieux s’astenir de la prescrire. Quant au Remdesivir, même si on n’en connaissait pas tous les effets, et même s’il n’était pas un « remède-miracle », selon elle il était « prometteur » et de bon ton de l’utiliser au sein d’un « arsenal thérapeutique ». Par rapport aux vaccins, même si elle dit elle-même qu’on n’en connaît pas encore les effets secondaires sur le moyen et long-terme et qu’il faut prendre des précautions, elle espère avoir les premières doses au premier trimestre 2021 en Europe, et en France, avant l’été 2021.

Nous rappelons que selon l’ANSM elle-même, la très grande majorité des gens guérissent spontanément : https://www.facebook.com/magazine.nex… Vidéo accessible sur Facebook : https://www.facebook.com/magazine.nex… 👉 Sources des vidéos : Le Monde, 27 mars 2020 : https://youtu.be/XwVhWLloXnQ RMC, le 30 avril 2020 : https://youtu.be/Pqbu-bG9CJE France 24, le 26 mai 2020 : https://youtu.be/pqRup5LEJq0 Kombini News, le 13 novembre 2020 : https://www.facebook.com/watch/?v=668…


Enquête ouverte contre Karine Lacombe pour diffamation envers Didier Raoult

  • timer< 1 min
  • today2021-01-21 09:58
  • create2021-01-21 07:38
  • person
  • linkfrancais.rt.com

Une information judiciaire pour diffamation a été ouverte contre la chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital Saint-Antoine de Paris pour des propos tenus à l’encontre du professeur marseillais.

Le professeur Karine Lacombe, chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital Saint-Antoine de Paris, est visée depuis le 31 décembre dernier par une procédure judiciaire pour diffamation envers le professeur Didier Raoult, selon 20 minutes.

L’information judiciaire porte sur des propos tenus à la radio fin juillet 2020. La médecin habituée des plateaux de télévisions (BFM TV, TV5 Monde, La Chaîne parlementaire…) avait affirmé qu’il y avait «des actions en justice pour mensonge devant la commission parlementaire en cours» à l’encontre de son confrère marseillais.

Contactée par 20 minutes, la procureur de la République de Marseille Dominique Laurens confirme un «réquisitoire introductif» prononcé le 31 décembre dernier dans ce dossier, «sur une plainte avec constitution de partie civile et la consignation versée par monsieur Raoult».