Vaucluse : une école fermée à cause de mystérieux symptômes

  • timer2 min
  • today2021-02-06 22:41
  • personGuillaume Poingt
  • linklefigaro.fr

L’école Jean-Moulin de Pernes-les-Fontaines sera fermée jusqu’au 15 février.

Que se passe-t-il du côté de l’école Jean Moulin de Pernes-les-Fontaines ? Au cours des derniers jours, des élèves de cette école élémentaire du Vaucluse ont présenté des symptômes tels que des endormissements soudains, des nausées, des céphalées ou encore des douleurs abdominales. Selon la préfecture du Vaucluse, ces symptômes sont «sans signe de gravité».

À lire aussi :Val-d’Oise : sur le chemin de l’école, des lycéens agressés à plusieurs reprises

Par mesure de précaution, l’accueil des enfants au sein de l’école a tout de même été suspendu à compter du jeudi 4 février jusqu’au lundi 15 février. Cette suspension va permettre à la préfecture du Vaucluse de mener des investigations en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS) et Santé Publique France.

Des contrôles en cours

«Des analyses ont été réalisées dans les locaux sur les fluides (eau, air) ainsi que l’alimentation. À ce stade, les premières analyses n’ont révélé aucune anomalie et les contrôles se poursuivent», indiquait la préfecture du Vaucluse dans un communiqué publié mercredi soir.

Dans un autre communiqué, de vendredi soir, la préfecture précisait : «les contrôles de l’environnement vont se poursuivre avec un diagnostic de la ventilation, la mesure, dans les classes, des paramètres de confort (CO2, température hygrométrie) et des mesures de qualité de l’air notamment formaldéhyde et benzène».

Pas de lien avec le Covid-19 ?

Forcément, en pleine épidémie de Covid-19, les symptômes des élèves interpellent et inquiètent. «Il n’y a pas de cas COVID 19 diagnostiqués, les dépistages ayant été effectués tant auprès des élèves que des parents s’étant révélé négatifs», précisait mercredi soir la préfecture du Vaucluse dans son communiqué.

Mais l’autre communiqué, diffusé vendredi soir, vient jeter le trouble. «Le 4 février, un cas positif COVID-19 a été détecté chez une élève de CM1-CM2 (…) Ce vendredi 5 février, un second cas positif COVID-19 a été détecté au sein de l’école maternelle Jean Moulin qui jouxte l’école primaire», est-il écrit, sans qu’on sache réellement s’il y a un lien entre les symptômes constatés et le Covid-19.

Contacté par Le Figaro, le collectif «Parents Ventoux 84» a quant à lui une autre thèse. «La piste du port prolongé du masque, et de l’intoxication au CO2, doit être vérifiée absolument», indique ce collectif. «Le taux d’oxygène des élèves mesuré par le médecin scolaire par un oxymètre confirme un taux en dessous de la norme», précise le collectif.

Un point de situation sera réalisé par les autorités afin d’envisager la réouverture de l’établissement le lundi 15 février. En attendant, l’agence régionale de santé préconise une surveillance sanitaire renforcée des enfants.


Je conchie vos masques

Je conchie vos masques, j’exècre vos distances, je vomis votre peur irraisonnée.Le covid passera peut-être par moi, il me tuera peut-être, et vous savez quoi? Je m’en tape.

Je suis d’une génération de survivants qui voyageait enfant dans des véhicules sans ceinture et sans airbag, qui pouvait mettre les doigts dans les prises, boire l’eau à la fontaine ou jouer avec des allumettes.J’ai eu quasiment toutes les maladies infantiles mortelles et comme ceux de mon âge j’ai côtoyé la polio et la tuberculose.

J’ai déjà dépassé l’âge de beaucoup de mes ancêtres quand il sont morts du cancer ou d’autres maladies mortelles. Maladies pour l’éradication desquelles personne n’a jamais été confiné et qui tuent encore aujourd’hui chaque jour dans le silence assourdissant des hôpitaux, des Ehpad et des médias…

Alors :

un virus devenu inoffensif à 99% mais qui rend les gens fous ne m’impressionne pas.

Irresponsable? Individualiste? Manquant de compassion pour les autres? Complotiste?Les qualificatifs BFMTV ne manqueront pas pour commenter une telle attitude impardonnable.

Je ne m’en excuserai pas, je n’y peux rien, c’est ma nature…

Je refuse de m’habituer à ce simulacre de vie volée, à ces fausses mesures de fausses protections, à ces demi visages apeurés et à cet esclavagisme rampant qui ne dit pas son nom.

Je respire sans masque autant que je peux, je boycotte les endroits où il se trouve en nombre.

Je ne me ferai jamais vacciner, je lutterai avec mes moyens ridicules et mon esprit déviant jusqu’au bout contre cette infamie et ses mensonges quotidiens.

Continuez à accepter d’être confinés dehors.Continuez à tuer vos anciens de tristesse et de manque de contacts humains de peur de raccourcir leur vie de quelques mois…

Continuez à formater les esprits de vos enfants à la soumission aveugle à un État qui a pris la place de votre médecin.

Continuez à croire que tout cela est pour votre bien.Un jour prochain, soyez-en certains, vous n’aurez plus le loisir de vous réveiller car même cette liberté-là vous sera interdite.

Sans moi.